Cascade de glace

Cascade de glace

Présentation

L’escalade des cascades de glace est une activité qui consiste à remonter les cours d’eau figés par le gel. Les techniques utilisées empruntent à l’alpinisme et à l’escalade glaciaire des pentes raides, couloirs et goulottes.  Ces techniques ont évoluées au cours du temps au gré d’un développement radical du matériel tout particulièrement pour les piolets et crampons.

Activité confidentielle jusqu’à la fin des années 80, les évolutions techniques et l’équipement de sites majeurs ont permis une démocratisation et son ouverture à un public plus large.

 

Un peu d'histoire Matheysine

Années 80, la cascade en est à ses balbutiements et ses premiers développements et les anglo-saxons sont alors en pointe. Un groupe de grimpeurs locaux, qui plus est cafistes matheysins, n’est pas en reste dans le domaine. On retrouve notamment Jean-Marc Tellé, Bernard Miard ou encore Godefroy Perroux. C’est l’époque où les vallées de l’Oisans sont explorées : Alpe d’Huez, Vallon du diable, Romanche sont encore aujourd’hui autant de sites majeurs. C’est l’époque ou « Erection», premier grade 6, est ouvert dans la vallée de la Romanche (décotée 5+ de nos jours).

Début des années 90, une nouvelle génération prend le relais. Sous l’impulsion quelques grimpeurs locaux, l’exploration systématique du sud Dauphiné est entreprise. Dans les vallées de La Malsanne, la Roizonne, du Valgaudemar, du Dévoluy et tout particulièrement le Valjouffrey des nouvelles lignes sont gravies avec quelques grades 5+ /6 de choix (La Colombière, Blue Angel, Les années lumière, Le Bourg). Ce nouvel élan atteint son apogée en 1996  avec l’édition du topo guide « Cascades de Glace en sud Dauphiné » par Didier Léon.

 

Alpinisme ludique et hivernal

La cascade de glace comme toutes les activités hivernales reste soumise aux caprices du temps et à la nivologie. Les redoux ou un risque d’avalanche devront mettre le pratiquant en alerte, il adaptera sa pratique en connaissance de cause.  Les sites restent nombreux et variés, il sera souvent aisé de trouver un endroit sûr où grimper.

Dès lors, le jeu prime souvent sur l’enjeu et le matériel moderne permet d’envisager une approche toute en douceur de l’escalade des cascades de glace. Le ludique est aussi à l’ordre du jour en alpinisme hivernal que ce soit dans les itinéraires verticaux, le « dry tooling » (itinéraires mixtes) ou les approches plus douces comme le « ruisseling ».

 

Le Matériel nécessaire

Un casque de montagne, 2 piolets traction, broches à glaces à visser, crampons acier 12 pointes, une corde de rappel 2x45m, cordelette 8mm., crochet à Abalakoff, dégaines.

2 paires de gants, vêtements chauds, pantalon et veste déperlants.

 

Encadrants
  • Nicolas Mathieu
  • Patrick Megias
  • Michel Mounier
Carnets de route
image
CLUB ALPIN FRANCAIS LA MURE MATHEYSINE
9 VOIE PIERRE BARNOLA
38350  LA MURE
Permanences :
1er vendredi du mois à 20h
Agenda