Carnet de route

Découverte du Verdon

Le 07/06/2014 par Savin Francine

Nous étions 8 grimpeurs et 2 randonneurs prêts à en découdre avec ce fameux Verdon que François a décidé de nous faire découvrir : Michel et Marie-Pierre, Francine et Gilles, Christophe, Aurore, Bruno et Cécile. Christophe, Maël et Elise devant nous rejoindre le dimanche pour cause de Montagn’Art.

Avant même d’être arrivés à La Palud, nous sommes dans l’ambiance VERDON avec « Adieu Zidane » et son fameux départ du bord de la route (idéal pour ceux qui n’apprécient pas les longues marches d’approche) en 3 rappels surplombant le lac et les pédalos. Même les Thaïs croisés sur le belvédère n’en reviennent pas de notre courage. La remontée est magnifique malgré une petite traversée très moyennement appréciée par les filles. Sortie « frime » devant un public de motards !!! Parfait pour une première journée, on ne pouvait pas rêver mieux.

Dimanche, « laissez les longes dans le sac, aujourd’hui pas de rappel ! » On est presque déçus, mais il parait qu’on se rattrapera lundi ! Nous voilà donc partis pour « l’offre » dans une ambiance toute différente avec un départ par une fenêtre du tunnel du sentier MARTEL. Premières longueurs très agréables à l’ombre, mais l’éternelle débutante que je suis tire un peu (beaucoup) trop sur les bras sans savoir ce qui l’attend en dessus. Je sais que j’ai droit à un échappatoire après la septième longueur, donc pas de souci ! Forcément, au bout de quelques tractions la tête dit oui, mais ni les jambes ni les bras n’écoutent… Première chute bien amortie par Cécile qui m’évite un bananier, seconde chute, puis ça passe. Mais c’est sans compter sur ma méconnaissance totale de la grimpe en « fissure dièdre » et là grand moment d’anthologie (heureusement non filmé par Moumoune qui a autre chose à faire), puisque nous testons tous les deux la grimpe sur épaule, puis sur casque, puis attente sur ses genoux (très sympathique) que François révise ses techniques de mouflage pour finir les 4 derniers mètres qui ne veulent décidément plus y aller. Je vous passe le passage entre les jambes de Michel pour ne pas emmêler les longes…Et pendant ce temps, Gilles, Marie-Pierre et Aurore qui est blessée au bras ne se doutent de rien dans le sentier MARTEL. Sortie « buissonnière » par l’échappatoire avec François et Cécile, contraints de m’accompagner (je m’en excuse encore, il parait que les deux dernières longueurs en 6a étaient les plus belles, de l’avis de Michel, Christophe et Bruno). Retour en pleine chaleur bien récompensé par un petit plouf dans un trou d’eau juste avant de rejoindre les randonneurs. Parfait, pour une seconde journée, on ne pouvait pas rêver mieux.

Lundi, attention les amoureux de rappels, c’est pas la même. Petite organisation des voitures, transfert type « bétaillère » et nous voilà au bord des crêtes, 4 rappels enchaînés, une via cordata sur des jardins suspendus, et un dernier pendulaire de 60 mètres avant de rejoindre le sentier MARTEL pour le retour. Même pas peur, quoi que, les sourires sont un peu crispés…Quelques nouilles au rendez-vous nous font perdre un peu de temps, mais nous voilà au pied de la première descente. Les vautours nous accompagnent dans la super traversée des jardins et nous voilà en haut du fameux 60 m dans le vide ! Après une petite angoisse chez les filles (mon frein est trop fort, le mien est trop mou, j’ai pas de gants) et un suspens bien entretenu par François, la corde arrive au sol, mais avec une toute toute petite marge…Ouf ! Et là, après avoir franchi le premier pas qui est toujours le plus dur (le seul appui possible dans cette descente), les pieds ne touchent plus à rien pendant quelques minutes de bonheur absolu !! Limite, on se prendrait pour un vautour !! Parfait, pour cette dernière journée, on ne pouvait pas rêver mieux.

Vraiment un grand merci à François pour sa patience à toute épreuve et pour ce magnifique week-end. Du programme, au choix du camping et du restau aux explications faunistiques, floristiques, tout était parfait !! Promis, je travaillerai mes appuis sur les pieds pour la prochaine fois !

Lien diaporama : Les Gorges du Verdon







CLUB ALPIN FRANCAIS LA MURE MATHEYSINE
9 VOIE PIERRE BARNOLA
38350  LA MURE
Permanences :
1er vendredi du mois à 20h
Agenda