Carnet de route

Haute Maurienne

Le 07/05/2016 par YVES DI MARCO

Haute Maurienne

Cette année on part pour la haute Maurienne avec un programme d’enfer. C’était sans compter sur la fameuse Nébia des cousins d’Italie.

Départ matinal de Pierre Cha à 5h30, car faut 3 plombes pour rejoindre l’Ecot dernier village de la vallée carrossable. De là, gros sac et montée dans l’herbe jusqu’à 2300m puis refuge Carro (2759m) ou nous nous allégeons un peu. L’objectif du jour, Levana Occidentale 3593m. On en bave un peu quand même, mais Pierre et Claude se font un petit plaisir de skier le sommet, spatule en Italie, en France ,Italie…..Premier contact avec la nébia qui déborde du versant italien avec plus ou moins de vigueur. Début de la descente dans une neige de merd….puis une moquette bienvenue pour nous glisser jusqu’au refuge. Une bonne bière au safran de Maurienne bien bonne nous requinque pour attaquer le repas du soir avec appétit !!! Repas super avec nos amis italiens qui complètent notre tablée.

Au petit matin, objectif traversée vers le refuge des Evettes, il fait beau mais la nébia nous espionne derrière la frontière. Montée au col des Pariotes, ça caille, descente vers les sources de l’Arc puis montée au col du Trièves, c’est beau mais il n’y a pas de boufettes. On entame la traversée du glacier du Mulinet et la nébia devient plus que menaçante, arrivé au col du grand Méan plus de visibilité. C’est dans ces cas-là que d’un seul coup si vous avez un GPS, vous avez plein d’amis, ceux qui font partie de votre équipe, normal puis les autres occasionnels !!!! Nous on a 2 GPS c’est très rassurant. On emmène tous ce monde dans la bonne direction pour sortie du brouillard sur le bon itinéraire. On abandonne l’option pointe Francesetti invisible dans la nébia. Descente sympa vers le refuge en passant à côté du front impressionnant du glacier du grand Méan. Petite sieste puis re bière au safran en attente de la météo du soir.

Pour le dernier jour, l’Albaron devait être le final comme au feu d’artifice, mais la météo avec un plafond vers 2900-3000 ne nous laissera pas d’opportunité. On est allé quand même sur le plateau du glacier des Evettes mais à 2950m faut se rendre à l’évidence, demi-tour.

On tache de prendre plaisir pour la descente aux bagnoles mais la frustration est bien là.

On y retournera, ça doit être majeur comme sommet, promis.

Merci à Claire, Philippe, Pascal D, Pierre S, Jean François & Claude.

Salut les montagnards

Le YVES

PS : Le GPS est un outil de navigation mixte, en effet il peut être utilisé par les filles et les garçons avec des résultats identiques. Claire pourra vous expliquer !!!!







CLUB ALPIN FRANCAIS LA MURE MATHEYSINE
9 VOIE PIERRE BARNOLA
38350  LA MURE
Permanences :
1er vendredi du mois à 20h
Agenda