Carnet de route

danse orientale au Soreiller

Le 16/07/2017 par MANDRON François

Envie d’aller en montagne, mais je n’ai que la journée. Direction le cirque du Soreiller. Nous évitons la foule sur la Dibona. Et après 2h30 d’approche nous voilà au pied de la face sud-ouest de l’aiguille orientale du Soreiller. Le topo mentionne l’existence d’un névé fort raide barrant l’accès à la paroi. Donc nous avons porté piolets et crampons pour s’apercevoir que seulement 30 m de neige à 30° nous sépare du rocher. Une pierre pour tailler 4 marches suffit largement. La voie, «Danse avec le pilier »  démarre doucement par quelques pas de dalle, puis quelques vires herbeuses. Enfin au bout de 4 longueurs, on commence à vraiment grimper. Après un tour de chauffe en L5, nous arrivons à la longueur clé : belle traversée délicate pour rejoindre un pilier suspendu où l’on remonte une belle fissure à verrou et à dulfer physique : superbe. Le pauvre Guilhem ne partage pas mon enthousiasme, ses bras ayant décidé de faire grève à mi- longueur. Suit un très beau dièdre vertical très conti où les avant-bras chauffent sévèrement dans la fissure centrale. Une dernière longueur mène à proximité du sommet du pilier. Descente en rappel mais… ça coince. Résultat je me refais la longueur du dièdre pour enlever le nœud d’une perfide fissure. Bien sûr, avant nous avons tiré comme des lourds sur la corde, et pesté contre les ouvreurs, le rocher…C’est complètement déshydraté que nous échouons au refuge. Après une bière chez Martine, il ne nous restait plus qu’à affronter la pire épreuve du jour : l’interminable descente jusqu’aux Etages. 







CLUB ALPIN FRANCAIS LA MURE MATHEYSINE
9 VOIE PIERRE BARNOLA
38350  LA MURE
Permanences :
1er vendredi du mois à 20h
Agenda