Carnet de route

Goulotte Solange au Valgaudemar

Le 27/02/2018 par Lucien Vinciguerra

Dimanche soir, je sonne le clairon pour une cascade mardi. Steve répond à l'appel. La goulotte Solange nous tend ses bras glacés tout au fond du Valgaudemar. C'est une petite goulotte de trois longueurs peu difficiles, qui nous semble idéale en ce jour de grand froid et de vent, où nous n'avons pas trop envie d'être pendus les mains en l'air ni de passer dehors une longue journée. Au parking, il fait -15°, pas plus froid qu'à Fontainebleau d'après le journal. Mais plus nous montons, moins nous sentons la morsure du froid et au pied de la voie, nous laissons tomber doudounes et moufles. Il n'y a pas un brin de vent. La goulotte s'avèrera plus facile et courte que prévu, un peu trop, mais l'ambiance encaissée et alpine justifie le voyage. Les relais sont équipés de goujons flambants neufs. Renseignements pris auprès de Ludovic Gambiasi, du site Montagne05, ils viennent d'être posés ce dimanche ! La goulotte Souvenirs inattendus, sa voisine, a aussi été équipée : dans mon souvenir, elle est bien plus belle, et vraiment à conseiller; elle est en condition.
Au bout de deux longueurs, la goulotte butte contre la muraille. À gauche, il y a une rampe glacée peu raide sous des stalactites. Pensant que nous sommes au bout de la voie et que les longueurs ont été rallongées, nous redescendons. Il paraît qu'il aurait fallu continuer et qu'il y avait un troisième relais plus haut. Tant pis !
Mais Dame Solange ne voulait pas être si vite abandonnée. Au bout du premier rappel, la corde se bloque au dernier moment. Malgré nos efforts, impossible de la faire venir à nous. J'en suis quitte pour remonter une deuxième fois la longueur (ce qui au fond n'est pas pour me déplaire, c'est la plus belle longueur), mais sur un seul brin de la corde jumelée de Steve... Hum, jumelée, ça veut dire: interdiction de l'utiliser sur un seul brin... Au relais, je découvre le noeud incroyable qui a bloqué la corde, à quelques millimètres près (voir photo). Steve me rejoint, sur les deux brins cette fois, pour le plaisir. Puis il n'y a qu'à redescendre, sans surprise.  
 

 







CLUB ALPIN FRANCAIS LA MURE MATHEYSINE
9 VOIE PIERRE BARNOLA
38350  LA MURE
Permanences :
1er vendredi du mois à 20h
Agenda