Carnet de route

Partouze au Grand Ferrand

Le 02/03/2019 par MANDRON François

Pour ma visite annuelle, je n’ai pas trouvé de partenaire, c’est donc en plaisir solitaire que je vais apprécier cette course. En préliminaire, je m’immisce dans la gorge profonde de l’Adroit. Pour sortir du décolletée, je dois mettre les crampons car c’est un plancher de glace. Puis dans le brouillard, je trouve à tâtons le premier trou de la journée : le chorum des Adroits dans lequel je m’introduis  dans une ambiance humide. Ce petit détour me permet de rejoindre le replat me menant au pas de la Cloche, et m’évite donc de mettre les couteaux. Petite descente jusqu’au Gouturier. Mais il y a déjà la queue dans le chorum Olympique : 18 personnes me précèdent. Je fonce l….piolet en avant et double rapidement tout ce monde, emmêlé dans les cordes et autres piolets. L’avantage d’être seul, c’est qu’il n y a pas de second à attendre. Après avoir caressé le bord du trou, direction les Arches Interferrantes. Dans ce chorum, il y a un passage bien dur et bien raide avec de la glace mais rien de bien long.  Je force ce 4e et dernier trou de la journée, qui cette année est bien débouché. Et me retrouve bientôt seul au sommet du mamelon. Courte pause car une bourrasque arrive et le vent se renforce, la désescalade de l’arête est pénible avec mes skis qui font office de voile et me déséquilibre. C’est avec soulagement que je chausse mes skis pour filer me mettre à l’abri. Hélas, avec cette météo changeante, la neige n'a pas décaillée et je suis bien secoué à en perdre mon dentier. Petite remontée à la cabane du Clot, où enfin en passant juste à côté du trou d’Uc (ça ne s’invente pas), je trouve une belle neige moquette jusqu’ à la voiture. S’il ne reneige pas bientôt, il faudra rapidement porter.







CLUB ALPIN FRANCAIS LA MURE MATHEYSINE
9 VOIE PIERRE BARNOLA
38350  LA MURE
Permanences :
1er vendredi du mois à 20h
Agenda