Carnet de route

un Obiou pour moi tout seul

Le 22/02/2020 par MANDRON François

Après 2 repérages cet hiver, je pense que c'est enfin les bonnes conditions pour réaliser ce vieux projet de l'Obiou à ski. Surprise il y a déjà de la neige dès 1180m sur la piste du Sappey, c'est vrai que nous sommes au pied des éboulis froids. Seul avec ma frontale, je m'enfonce dans la forêt ski au pied. J'arrive à la cascade de la Fuvelle avant le soleil, tout est bien gelé, moyennant un seul posé de pied sur du rocher, je passe sereinement ce passage tant redouté. Je garde mes crampons sur cette neige bien dure et je remonte le couloir de l'arche du Malpasset pour passer justement sous cette arche incroyable. C'est là que tout se joue. Le passage clé continue à droite sur une vire exposée, puis je remonte une petite cheminée déneigée qui me permet de basculer dans le couloir sud, que je remonte intégralement. Ensuite trop simple pour rejoindre le sommet de l'Obiou sur une poudre tassé.10h, le timing est respecté, je commence la descente. Je vais voir le Malpasset mais étant seul et sans corde, je préfère dé-escalader par où je suis venu. Arrivé à l'arche, la neige est à peine décaillée, j'ai le temps de terminer l'ascension du couloir, puis de le redescendre en  très bonne moquette. Retour à la prison puis remontée à la tête de Lapras, pour ensuite un Pivallon royal en top moquette. Retour par les éboulis de Plagnolle sur une neige restée bien dure. Après avoir déchaussé 2 fois 30 m, je retrouve ma voiture skis au pied. Tour splendide et sauvage (vu personne) nécessitant un bon repérage et de respecter le timing avant que la face sud de l'Obiou commence à chauffer. Hélas je n'ai pas oser skier le couloir sud (5.1 long et très exposé) mais il est en bon état.







CLUB ALPIN FRANCAIS LA MURE MATHEYSINE
9 VOIE PIERRE BARNOLA
38350  LA MURE
Permanences :
1er vendredi du mois à 20h
Agenda