Carnet de route

Diagnostic de sénescence sarcopénique au Drouvet

Le 25/11/2019 par Lucien Vinciguerra

La vie n’est pas une chose facile. Surtout quand les prévisions météo sont instables et incertaines et qu’il faut choisir : aller au nord, autour du col du Lautaret ? Au sud et remonter des pistes dans le Champsaur ? Nous faisons le pari du sud. Le lendemain matin sur le parking de la peu bucolique station d’Orcières-Merlette, il ne pleut ni ne vente, et il y a même des rayons de soleil. En route ! L’affaire sera vite conclue !

Hélas, c’était sans compter mon absence totale d’activité sportive ces deux derniers mois, assis matin et soir sur ma chaise de travail. Noémie caracole devant. Je peine, et je vois des gens de tous âges me dépasser en me souhaitant bon courage. Mais pourquoi diable ces randonneurs sont-ils aujourd’hui devenus si rapides ? Ils n’étaient pas comme ça avant.

Avant ! Hé oui, c’était différent, avant. Je n’avais pas besoin d’entraînement pour avancer d’un bon rythme. Mais c’était avant. Le jour du diagnostic est venu.

Heureusement, la neige est bonne, et à la descente, nous nous amusons comme des enfants. Je trouverai même la force de remonter 250m, et Noémie ira bien plus haut.

A lire ce compte-rendu mélancolique, vous imaginez sans doute que je rêve de devenir Turritopsis nutricula. Je suis sûr que c’est à ça que vous pensez. Eh bien non! Il me faudrait vivre dans un milieu qui n’est pas celui que j’affectionne. Et quand je vois le sourire de Noémie au retour d’une course , je suis heureux d’être désormais un passeur de flambeau.

 

Une très brève vidéo ici: : Le Drouvet







CLUB ALPIN FRANCAIS LA MURE MATHEYSINE
9 VOIE PIERRE BARNOLA
38350  LA MURE
Permanences :
1er vendredi du mois à 20h
Agenda