Carnet de route

Grand Armet par la Chalp

Le 11/09/2016 par MANDRON François

Dans un « montagne magazine », j’avais repéré un article mentionnant un itinéraire de rando pour rejoindre le sommet du Grand Armet à partir de la Chalp. Ce versant est, me parait bien raide. Finalement je ne trouve pas de volontaire pour m’accompagner, c’est seul que j’effectue cette promenade dominicale. Départ du parking du site d’escalade, que je contourne par la droite. Plus haut je trouve une bonne trace qui me conduit au pied de la dernière cascade du ruisseau qui a fait tant de dégats l’année dernière. Surprise, il y a des spits neufs en rive gauche sur des dalles moutonnées. Je décide de suivre cette voie qui se déroule sur un joli granit bien prisu. L’escalade est facile et plaisante, je longe le ruisseau sur lequel les cascades s’enchainent. Je m’attends à chaque instant à voir surgir Arnaud en combi au détour d’une vasque. Cette voie récente s’appelle « blam ». Quand elle change de rive, au niveau d’une belle cascade, je quitte ce beau rocher pour des vires herbeuses et trouve un vieux câble que je n’utilise pas : le piton auquel il est amarré est plus que tordu. Méfiance. A partir de 1450m plus besoin de mettre les mains, je contourne une cascade de 60m par la gauche et arrive au lieu où sur la carte est indiqué un petit glacier. Hélas, il ne reste qu’un gros névé. Je remonte des dalles inclinées bien polies et trouve la première rampe. L’article mentionne une seconde rampe de droite à gauche. Zut je ne la vois pas et m’engage trop à gauche. C’est par des cheminées terreuses, puis une traversée sur une dalle bien prisue que je force cette barre : chute interdite, chaque prise a été évaluée et testée avant de mettre mon poids dessus. 50 m vraiment stressant. Je rejoins le lit d’un torrent à sec que je suis jusqu’à l’arrête. De nouveau je préfère rester sur le rocher décapé par l’eau, qui offre de petits murs à escalader, aux vires herbeuses voisines. Je débouche sur l’arête principale à 100 m au sud du sommet. Après 3h30 d’effort, le casse- croute est le bienvenue, avec ce panorama à 360°. Surtout que le retour s’annonce aussi long. Descente par l’arête nord-ouest en passant par la Grisonniere jusqu’au col de Combe Oursiere puis par Plancol et le col d’Ornon. Attention itinéraire entre la rando , l’escalade et l’alpinisme. Certains passages sont bien aériens. Une corde n’est pas superflue. En début de saison, piolet crampons bien utiles.







CLUB ALPIN FRANCAIS LA MURE MATHEYSINE
9 VOIE PIERRE BARNOLA
38350  LA MURE
Permanences :
1er vendredi du mois à 20h